Architecture Pierre graff | CAN GUILLET 9 lettre des propriétaires
Architecte Pierre graff Toulouse, midi pyrénnées
architecte toulouse, architecte midi pyrénnées, architecte pierre graff, architect rénovation, architecte Blagnac, Tournefeuille,architecte Colomiers, Saint-Jean, Balma, Labège, Castanet, Ramonville St Agne, Vieille-Toulouse, Vigoulet-Auzil LAURAGAIS QUERCY PÉRIGORD TARN MÉDITÉRRANÉE GERS PROVENCE, AUDE, CATALOGNE, LANGUEDOC, OCÉAN, PYRÉNÉES
23193
page,page-id-23193,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Can Guillet : la pleine nature comme écrin

un mas de montagne près de Céret, dans les Pyrénées Orientales

LETTRE DES PROPRIÉTAIRES À PIERRE GRAFF

Nous sommes enchantés par la prestation de Monsieur Pierre Graff qui s’est occupé des plans de notre maison et en a assuré le suivi sur 2 ans !

 

Nous avons acheté un maset dans les Pyrénées orientales implanté sur 8 hectares, le site était extraordinaire mais la maison, 50 m2 au sol avec un étage était dans un état de vétusté incroyable !

 

Il fallait tout concevoir de A à Z, sur un emplacement escarpé et sur plusieurs niveaux ! Et nous étions une famille nombreuse !

 

Heureusement la rencontre avec Monsieur Graff nous a ouvert à tous les « possibles » que nous pourrions tirer de cette maison en pierres sise dans son écrin de nature.

 

Nous avons transformé un petit mas ordinaire et à l’aspect « pauvrette », en une immense maison de 200 m2 au style andalou et tout à fait intégrée dans son environnement.

 

Deux ailes ont été rajoutées, l’une pour deux chambres et l’autre pour une cuisine avec une grande baie vitrée ouvrant sur la montagne.

 

Mais surtout nous avons créé plusieurs terrasses « à vivre », comme différents havres de paix et de sérénité, terrasses au soleil et préaux couverts pour les chaudes journées d’été.

Elles s’ouvrent dans toutes les directions, ce qui fait que nous nous sentons reliés tantôt à la montagne et la roche des falaises, tantôt à la mer sur l’horizon ou plus intimement sur les terrasses des jardins et les haies fleuries selon les envies et les saisons.

 

Notre préférence pour les matériaux sains et non toxiques a été respectée. La lumière naturelle nous vient des quatre points cardinaux.

 

Notre maison est agréable à vivre, à la fois originale et fonctionnelle. Elle reste fraiche en été malgré les températures de canicule que nous pouvons avoir ici.

La brique isolante ou les pierres, les enduits à la chaux nous donnent une ambiance douce, confortable et chaleureuse.

 

La salle de bain, gagnée elle aussi sur la roche, est un véritable lieu de ressourcement avec le choix d’un bassin construit en voile de béton recouvert de mosaïques de marbre qui rappelle les anciens bains arabes.

 

Les murs de la salle de bain sont tout en courbes sensuelles, ce qui donne également une sensation de bien être immédiate, le marbre et le bois ajoutant à la quiétude du lieu.

 

Le grand préau que nous avons gagné sur la montagne suit la concavité du chemin qui le longe à l’arrière. La charpente s’appuie sur des troncs de châtaigniers aux formes légèrement ondulantes, eux-mêmes posés sur de belles et rares pièces de pierres de taille récupérées.

 

Nous y mangeons l’été et y organisons nos petites fêtes. Juste à côté, sur l’insistance de M. Graff, nous avons construit un grand bassin où les enfants se régalent !

 

Si M.Graff déborde d’imagination, les maisons qu’il dessine restent simples et fonctionnelles, les lignes sont pures, les matières nobles et saines, et elles s’intègrent parfaitement dans le paysage.

 

Rien ne lui semble impossible, il a le don de magnifier tout espace quel qu’il soit.

 

Il peut proposer des solutions à l’infini, affectionne autant l’architecture intérieure qu’extérieure et excelle également dans la réalisation de fontaines et de bassins.

 

Si nous devions quitter ce lieu, nous referions appel à lui sans aucune hésitation pour concevoir avec lui une nouvelle maison et repartir pour une autre très belle aventure .

 

Mme Jocelyne Perrin

RÉPONSE A CETTE LETTRE

La difficulté était de respecter ce lieu, de composer avec la pente et le rocher, d’arbitrer entre l’idéal et le réaliste. Un budget limité mais des cœurs et des bras vaillants.

 

Un projet évoluant dans le temps et tenant compte des « instincts » légitimes mais contradictoires des Maîtres d’Ouvrage, l’une portée vers le « beau » (pierres, plâtre, formes douces, décoration), l’autre porté vers le « solide » (béton, parpaing, fer, vite fait ).

 

Ainsi s’expliquent à la fois les limites (la principale à mes yeux étant l’hétérogénéité des couvertures) et la réussite du projet.

 

Vous n’imaginez pas les mètres cubes et les tonnes de terre et de pierres qui ont été arrachés à la montagne, déplacés à la brouette, remis en place.

Le fait que ce mas ait été construit sur de nombreuses années a permis de choisir, à chaque étape, des solutions originales (par exemple du béton de liège pour remplir en l’isolant une cavité) et créatives (les meurtrières et finestrous présents sur toutes les façades).

 

Ceci en respectant bien sûr les règles de l’Art. (il peut tomber, tous les 10 ou 15 ans, 1 mètre 50 de neige lourde en une seule nuit !)

 

Si mon rôle a été important, y compris dans la construction elle-même, je tiens à souligner le courage (et l’énergie) du Maître d’Ouvrage ne reculant devant aucune tâche ; et bien sûr l’énergie (et le courage) de la Maîtresse d’Ouvrage, qui a porté l’ensemble du projet, attentive au côté « fonctionnel » des choses, passionnée de décoration. toujours à l’affût des détails … et mettant elle aussi la main à la pâte.

 

Chapeau !

C’est la fin de cette longue visite.

 

Pour répondre à la promesse du titre, nous voulons vous offrir quelques belles images de la nature de ce lieu magique.

 

(Cliquez pour accéder à la page suivante)