Architecture Pierre graff | Mas Catalan
Architecte Pierre graff Toulouse, midi pyrénnées
architecte toulouse, architecte midi pyrénnées, architecte pierre graff, architect rénovation, architecte Blagnac, Tournefeuille,architecte Colomiers, Saint-Jean, Balma, Labège, Castanet, Ramonville St Agne, Vieille-Toulouse, Vigoulet-Auzil LAURAGAIS QUERCY PÉRIGORD TARN MÉDITÉRRANÉE GERS PROVENCE, AUDE, CATALOGNE, LANGUEDOC, OCÉAN, PYRÉNÉES
21306
page,page-id-21306,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-2.7,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Mas Catalan

près de Céret dans les Pyrénées Orientales

Un mas en pleine nature, dans le maquis de la montagne catalane. Construit avec les pierres de la ruine, avec la terre prise sur le terrain.

 

Un site offert au soleil et à la tramontane.

 

500 m2 habitables et de nombreuses dépendances, des cours abritées du vent, des calades, des terrasses, un jardin méditerranéen luxuriant, un potager à l’arrosage, un bois de pins, une piscine sculpture avec le Canigou en toile de fond.

 

Pour avoir un confort maximum dans ce pays brûlant l’été, froid et venté l’hiver, les murs en pierres au mortier de terre sont épais, les ouvertures sont réduites.

 

A l’intérieur, pas moins de 17 arches diverses, un pilier central spectaculaire (et nécessaire) d’un diamètre d’un mètre sur trois niveaux pour soutenir les planchers et la charpente, un mur en colombage.

 

Au premier niveau :

 

gagnées sur le rocher, la salle à manger et la cuisine avec son four à pizza construit à l’ancienne. Une cave au sol en terre battue.

un séjour avec cheminée et arcades
une salle de sport et des rangements
une cour pavée de briques et de pierre, parfaitement abritée du vent

 

Au deuxième niveau :

 

un très grand salon
une chambre d’ami
la suite parentale et sa terrasse particulière
un bureau et un atelier de peinture

 

Au troisième niveau :

 

une passerelle pour conduire aux deux chambres, offrant un immense volume au séjour et toute sa majesté au pilier central.

Deux escaliers intérieurs, l’un étroit en colimaçon desservant les trois niveaux, l’autre quart tournant plus confortable ; deux escaliers extérieurs, en pierres et sur voûte.

 

Les tuiles canal sont scellées, comme il est de tradition ici. Les toitures protégées sont calées à la pierre. La souche dite « sarrasine » est monumentale : deux hommes s’y tiennent facilement debout. Elle réunit les conduits de la cheminée du séjour et du four à pizza.

 

Les gouttières et les descentes sont en terre cuite émaillée.

 

J’ai construit ce mas essentiellement maçonné avec mon compagnon charpentier. Pierres pour les murs et cayrous (briques foraine à Toulouse) pour les arcs. L’art de la maçonnerie authentique. Pas un parpaing, pas un gramme de ciment (sauf pour les chaînages).

 

La pierre, le mortier de terre, la chaux pour les joints, les scellements, les enduits intérieurs, mélangée avec du plâtre. Le bois pour le solivage, la charpente, le colombage,les planchers. Le liège thermo-compressé pour l’isolation.

Aquarelle : le plan – masse

Aquarelle plan masse

Vue d'ensemble

Vue de l’ensemble

J’ai failli oublier de vous parler de la piscine, que vous pouvez voir à gauche de l’aquarelle. Je n’y suis pour rien, elle bénéficie d’une vue sensationnelle sur le Canigou.

 

C’est une piscine-sculpture, toute en rondeurs, en utilisant la technique du voile de béton à double courbure, technique permettant de créer les formes que l’on veut et cela sans le moindre coffrage !

 

Femme assise au bord du bassin principal, local technique en grotte supportant toboggan et mur d’escalade, serpent géant dégueulant les eaux de la pataugeoire surplombante, jardinières pour palmiers.

 

A mon grand regret, le revêtement en mosaïque « à la Gaudi » prévu ne s’est pas réalisé. Et malheureusement je n’ai pas de photo de cette piscine.